Formation le 16 octobre à Rouen

 

quadri-base« La médiation, une opportunité pour l’entreprise ? De l’importance des clauses de médiation dans les contrats » : il est encore temps de s’inscrire !

 

Chères consœurs et chers confrères, chères médiatrices et chers médiateurs du centre de médiation du barreau de Rouen,

Si vous ne vous êtes pas encore inscrits à la demi-journée organisée par les quatre centres de médiation / justice amiable de Haute-Normandie, du vendredi 16 octobre prochain pour assister en présentiel ou en visioconférence à la manifestation « la médiation, une opportunité pour l’entreprise ? De l’importance des clauses de médiation dans les contrats. ». Il est encore temps de vous inscrire en ligne (ici : https://bit.ly/3m03SAq) ou même en venant à la maison de l’avocat vendredi matin à 9 heures.

Nous pouvons accueillir suivant les instructions préfectorales actuelles, jusqu’à 30 participants en présentiel dans la grande salle de la bibliothèque de l’ordre des avocats au barreau de Rouen, en respectant une distanciation, port du masque et naturellement lavage des mains…nous vous attendons donc nombreux  ….!

Au-delà, tout un chacun peut suivre en visioconférence les débats.

Notre invitée : Soraya AMRANI-MEKKI
C’est Madame la professeure agrégée de droit, la plus jeune de France à 29 ans, Madame Soraya AMRANI-MEKKI, par ailleurs vice-présidente de la commission nationale consultative des droits de l’homme et directrice de l’axe justice judiciaire–justice amiable et numérique, qui ouvrira le feu.
Elle nous présentera l’importance des clauses de médiation et de leur rédaction dans les contrats passés par les entreprises et en entreprise.

Elle nous présentera aussi les domaines d’application de la clause de médiation, en toutes matières, devant toutes les juridictions, la qualification et  le régime juridique des clauses de médiation, leur mise en œuvre pendant l’instance ou en dehors de toute instance.

Enfin elle nous parlera du contenu des clauses de médiation pour mieux nous permettre de rédiger des clauses de résolution amiable des différends et de les conseiller à nos clients.

« La reprise de l’activité judiciaire, toutes juridictions confondues, va nécessiter du temps et les délais déjà trop longs vont devenir déraisonnables. Les modes amiables offrent ici un moyen de gérer en souplesse la situation, à la condition de ne pas se transformer en moyens de pression du fort sur le faible. Il faut accorder plus de place raisonnable à l’amiable dans la gestion de l’angoisse contemporaine. » (Mme AMRANI MEKKI).

Développer la culture de la médiation en entreprise

À la suite de la présentation de l’exposé de Madame la professeure AMRANI MEKKI, notre consœur Fleur FIQUET, et deux autres élèves  en formation de médiation, Fabienne  Corruble  et Laurence Berthod Bedel nous présenteront les conclusions de leur enquête auprès de chefs d’entreprise de la région sur le thème « développer la culture de la médiation en entreprise », qu’elles ont choisi pour leur mémoire de médiation.

Il y aura naturellement une large place au débat, qu’on soit présent à la maison de l’avocat ou derrière son ordinateur en visioconférence, si vous ne pouvez pas venir en présentiel.

Je vous rappelle que cette manifestation vous permet de valider 5 H  de formation pour la formation permanente des médiateurs, mais aussi pour la formation permanente des avocats.

Pour vous inscrire, suivez le lien : https://bit.ly/3m03SAq.

Nous vous attendons nombreux, sur place et sur vos écrans,

Eric Baudeu, Président du CMBR